Apnée du sommeil

C’est lors des rencontres de l’Association AFMP (association franco-méditerranéenne de pneumologie) en session au Liban, que nous avons pu rencontrer le docteur El Ibrahimi. Il est, parmi ses nombreuses activités, président de la Fédération marocaine de la médecine du sommeil et de la vigilance.

Assis-telecom : Vous êtes fondateur de deux associations liées au domaine médical. Quelles sont-elles ?

Docteur El Ibrahimi : Alors qu’il n’existait qu’une seule association de pneumologues au Maroc, la SMMR (association marocaine des maladies respiratoires), j’ai créé, avec les confrères pneumologues libéraux en 2000, l’Association franco-marocaine de pathologie thoracique (AFMAPATH). Celle-ci regroupe presque 450 membres marocains aujourd’hui, tout en accueillant des pneumologues français. L’AFMAPATH s’adresse aux médecins pneumologues libéraux, propose une formation continue, notamment à travers des ateliers pratiques.

Il y a trois ans, nous avons créé la Fédération marocaine de médecine du sommeil et troubles de vigilance, qui s’occupe principalement des troubles respiratoires du sommeil chez l’adulte et l’enfant. Le bureau est constitué de membres Marocains, et les adhérents des différentes spécialités représentées dans le bureau sont estimés à 1 600 médecins.

Suite à cela nous avons créé l’association franco-marocaine de médecine du sommeil de JP.GRIGNET, avec, entre autres, Dr Robert Clavel, Dr Marc Sapène, Dr Laurent Soukarié, et Dr Hervé Pégliasco. Cette association se distingue par son organisation transversale, puisqu’elle est composée de pneumologues, cardiologues, pédiatres, ORL, psychiatres, endocrinologues, neurologues et médecins du travail, qui s’intéressent tous à la médecine du sommeil.

Peu promue au Maroc, cette médecine suscite aujourd’hui l’intérêt de nombreux confrères. Les cardiologues sont sensibilisés sur le volet de l’hypertension artérielle, les pédiatres y cherchent certaines pistes quant à l’hyperactivité de l’enfant, et les neurologues tentent d’y trouver d’éventuelles causes de l’AVC.

Assis-telecom : Quels sont les principaux troubles du sommeil et leurs conséquences ?

Docteur El Ibrahimi : Les troubles du sommeil sont nombreux (narcolepsie, hypersomnie, parasomnie…). L’apnée du sommeil est le trouble le plus répandu au sein des populations et touche 60 % des personnes atteintes de syndrome métabolique.

En termes de dépistage, certains signes peuvent alerter le médecin. Un patient en surpoids, fatigué en journée, et se levant fréquemment la nuit pour uriner, peut être potentiellement atteint du syndrome d’apnée du sommeil.

En deçà de 5 arrêts par heure, on ne parle pas encore de syndrome d’apnée du sommeil. Entre 5 et 15 arrêts par heure, le cas est considéré comme léger. Entre 15 et 30 arrêts, on parle d’un cas modéré, et au-delà, on est face à un cas sévère. Au médecin de juger le traitement à proposer en prenant en considération le nombre d’apnées, la somnolence et le terrain.

D’où proviennent les fonds nécessaires à l’association ?

Cette association vit grâce aux cotisations des adhérents médecins, à la participation des laboratoires à l’occasion des symposiums et congrès, et aux dons de particuliers.

Dr El Ibrahimi

Parcours du Docteur Mohamed El Ibrahimi

• Doctorat en Médecine à la faculté de Casablanca.
• Diplôme Inter Universitaire de pneumologie – Homologué par la commission de qualification Marocaine le 12 janvier1995.
• Diplôme de Thoracoscopie.
• Diplôme universitaire de Cancérologie clinique (Université Pierre et Marie Curie – Paris 6)
• Diplôme universitaire de Physiologie et Physio-pathologie cardio-respiratoire du sommeil.

Lien vers les associations citées :
AFMP : https://afmp.info/
Facebook AFMAPATH : https://www.facebook.com/262029843840010/posts/site-web-de-lassociation-franco-marocaine-du-pathologie-thoracique-et-du-college/334141409954495/